SCIENCES

Proie ou Prédateur, Leur statut se lit dans leur pupille

La forme de la pupille d’un animal ne doit rien au hasard. Elle dépend directement de son statut de proie ou de prédateur. (Découvert par des chercheurs de l’université de Californie en comparant 214 espèces.)

Les pupilles verticales sont ainsi caractéristiques des prédateurs qui chassent en embuscade le jour et la nuit (Serpent, chat…)

 

Au contraire, la majorité des herbivores (moutons, antilope, cheval…) ont des pupilles horizontales : pour eux, l’important et de savoir fuir.

Les pupilles circulaires se trouvent, elles, chez les prédateurs qui chassent le jour (coyote), mais aussi chez certains herbivores. Enfin les pupilles en amande (subcirculaires), plus rares, se retrouvent uniquement chez les prédateurs.   

M.S, Proie ou Prédateur, Leur statut se lit dans leur pupille, Science et vie, Octobre 2015, Pages 22.

Sonia BEYNIE,  1MDM, avril 2016.

MÉTÉO : Science qui étudie les phénomènes affectant la partie la plus basse de l'atmosphère terrestre (ou troposphère) - (Abréviation : météo). 

Les cumulus humiliés (cumulus humilis) annoncent le beau temps si on les voit dans l 'après-midi. Si on les voit le matin, ça peut annoncer le mauvais temps.

 

Les cirrus sont des nuages qui annoncent une perturbation. Ils ont la forme de filament (queue de jument ) ou d 'un voile  nuageux.

Les cumulus (médiocris) sont des nuages moyens. Ils n'annoncent pas de précipitations. Les cumulus (congestuces) sont des nuages très gros qui peuvent annoncer des averses ou qui peuvent se transformer en cumulo-nimbus s'ils traversent  un nuage voilé (nuage d' orage en développement ) 

Les cumulo-nimbus sont de gros nuages qui annoncent de fortes averses, parfois de grêle. Ils peuvent accompagner des tornades et provoquer des inondations près des mers et des rivières.

La prochaine fois que vous voulez sortir, regardez d'abord les nuages ! 

Gaëtan FRANCY, 1CAP APR, octobre 2015.