ACTUALITE

AVRIL 2016

 L'IMMIGRATION A MAYOTTE

A Mayotte, avec la gendarmerie maritime, la Marine nationale accomplit une mission de surveillance des eaux territoriales autour de Mayotte où des migrants principalement comoriens arrivent par dizaines sur de petites embarcations.

Située à quelque 70 km de Mayotte, l’île d’Anjouan fait partie de l’archipel des Comores, l’un des pays les plus pauvres au monde. Les Comoriens tentent chaque jour de traverser à bord de kwassa-kwassa (petites embarcations de fortune) pour atteindre Mayotte et l’espoir d’une vie meilleure.

La Marine nationale, avec l’aide des autres administrations de l’État, participe à la surveillance des approches maritimes du 101ème département français. Les « kwassas-kwassas » utilisés pour l'immigration clandestine peuvent contenir jusqu'à 45 immigrés clandestins, alors que ces embarcations sont théoriquement conçues pour ne contenir que 8 passagers.

Ceux-ci voyagent, par ailleurs, fréquemment avec leurs animaux, qui constituent souvent la principale richesse dont ils disposent. L'entassement des clandestins sur les bateaux conduit à ce que la coque de ces embarcations soit souvent à peine plus élevée que le niveau de l'eau. Par ailleurs, la présence de mineurs et de femmes enceintes est fréquente, celles-ci espérant pouvoir accoucher sur le sol français et ainsi permettre à leur enfant d'obtenir, à terme, la nationalité française.

Par conséquent, les conditions de sécurité de la traversée sont particulièrement mauvaises, et les risques pris par les clandestins très élevés, au risque de se traduire par des drames. L'estimation du nombre de décès lors de ces traversées est difficile. Un rapport  estime, depuis 1997, à« 4.000 le nombre de morts dus à des naufrages de kwassas-kwassas », soit environ 1.000 morts par an.

Une situation qui n'est prés de s'améliorer car il y a de plus en plus de comoriens qui  font levoyage en espérant une meilleure vie, une situation qui agace une partie de la communauté mahoraise qui est même partie détruire des maisons de personnes en situation irrégulière dans certains villages. Une situation alarmante.

https://www.google.fr/maps/place/Mayotte/@-12.3986757,43.9049562,8.25z/data=!4m2!3m1!1s0x220a0e33dcf28dbb:0xff32176795fe2a4b

Mouhtar BINALI, 1 HPS, avril 2016.

FÉVRIER 2016

STOP à une insécurité grandissante

Six hommes ont été blessés par balles dans la nuit de jeudi à vendredi dans les quartiers nord de Marseille. Les six victimes, dont deux dans un état grave, ont été transportées à l'hôpital. Ils sont âgés de 19 à 31 ans. La police a trouvé sur les lieux 35 douilles de différents calibres, des traces de sang et de nombreux impacts de balles. Les enquêteurs cherchent à savoir si ces agressions ont un lien avec l'homicide, dans la nuit de mercredi à jeudi, d’un jeune homme tué à la kalachnikov. 

En 2015, les règlements de compte ont fait 13 morts à Marseille. Dans les Bouches-du-Rhône, il y a en moyenne deux douzaines de règlements de compte ou tentatives par an liés à plus de 80% au trafic de stupéfiants. Environ 40% de ces affaires sont élucidées.

Moi je trouve ça moche que les gens se droguent et font n’importe quoi et qu’ils se fassent tuer pour un oui ou pour un non. On sait plus où va le monde en ce moment. Il n’y a que des attentats. Il faut arrêter tout ça avant que tout le monde s’entretue. Bientôt on ne pourra plus sortir de chez soi pour aller se promener en ville sans se faire agresser.

 

LE PARISIEN 15/01/2016

http://www.leparisien.fr/faits-divers/marseille-six-hommes-blesses-par-balles-15-01-2016-5453351.php#xtref=http%3A%2F%2Fnews.google.fr 

Raphael Pailler, T CAP APR.

NOVEMBRE 2015

Attentats du vendredi 13 novembre 2015 à Paris

Ce vendredi 13 novembre s’est produit un tragique événement dans la capitale de la France, sept lieux ont été visés dont le 10ème et 11ème arrondissements. Le restaurant Le Petit Cambodge, le bistrot le Carillon, la salle de concert le Bataclan et le Stade de France ont été victimes d’un attentat.

Des premières explosions ont eu lieu au Stade de France. Dans la même rue, en même temps, des terroristes kamikazes se font exploser aux abords du Stade de France où se déroule le match amical de football France-Allemagne.

 

 

Dans les 10° et 11° arrondissements, un homme fait éruption armé d’une kalachnikov et tire sur la terrasse au restaurant le Petit Cambodge et au bistrot L e Carillon  rue de Charonne : 15 morts. Au Bataclan, en plein concert, des hommes rentrent et commencent à tirer sur la foule. La foule croyait que ça faisait partie du spectacle mais non : au final 82 morts.

 

Lundi 16 novembre à 11 heures une minute de silence a été organisée par madame Astruc au Lycée Danton. Certains d'entre nous ont voulu rendre hommage au victimes à leur manière sous le préau.

Fatouma Boinaydi, Margot Dupont, Alyssa Kihal, Clara Rodrigues, 1 CAP MDM.

OCTOBRE 2015

Les migrants fuient leurs pays à cause de la guerre

Les  femmes, les enfants et les hommes payent pour partir dans des bateaux et il y en a qui meurent dans les bateaux et qui n'arriveront jamais sur la terre ferme. Il y a des bateaux qui s’échouent a cause des vagues. Les migrants sont plusieurs dans une barque, quand ils voient un bateau de pêcheurs, ils leur font des signes pour qu'ils les repèrent. Quand les pêcheurs arrivent, ils leur envoient des bouteilles d'eau. Ceux qui arrivent sur la terre ferme se dirigent vers les frontières et quand ils arrivent devant les frontières, elles sont parfois fermées. Ils payent pour monter dans des bus pour être emmenés dans d'autres pays.  

Certains disent que les migrants arrivant en Europe ne seraient que  très majoritairement des hommes seuls ne fuyant que la misère. Après avoir affirmé sur RMC début septembre que cette proportion atteignait même 99 %, la présidente du Front National, Marine Le Pen, a assuré jeudi 24 septembre de nouveau sur RMC qu'elle était de 75 %.

Ne croyez pas qu'ils ne fuient que la misère. C'est complètement faux. Ils fuient aussi la guerre dans leur pays. Dans leur pays la guerre fait rage, il y a plusieurs milliers de morts. Des innocents meurent à cause de terroristes qui tuent au nom de leurs dieux. Ils kidnappent des hommes, des femmes et des enfants pour les torturer.  

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/09/24/les-migrants-tous-des-hommes_4770522_4355770.html

 David Ménager, Dylan Serre, 1 CAP APR.